Séance 8 : L’Archéologie à l’ère du numérique et de la 3D – Mercredi 7 Avril salle W.Benjamin 17h30-19h

« Un nouveau visage du sanctuaire d’Apollon à Délos »  Roland Etienne (Paris 1 Panthéon-Sorbonne/Arscan)

La nouvelle publication sur le sanctuaire d’Apollon à Délos rend compte du résultat de nos recherches d’équipe. Même un bon connaisseur des réalités déliennes pourraient justement se demander s’il y avait quelque chose de neuf à trouver après 150 ans de fouilles grecques et françaises sur ce site. En fait, il fallait combler de nombreuses lacunes dont le détail se laisse voir dans la publication récente : disons que le programme de la « Grande fouille » du début du XXe s. n’avait été que partiellement rempli et qu’il restait des monuments à publier, le tracé des périboles à préciser, la ligne de rivage à fixer… Les études antérieures avaient fait la part belle aux études monographiques de monuments, aux catalogues divers d’inscriptions, de céramique ou de statues, mais il n’existait pas de synthèse et manquaient notamment des plans historiques permettant de saisir le développement du sanctuaire d’Apollon des origines à la fin de l’Antiquité. C’est ce à quoi nous nous sommes attachés et nous allons présenter les résultats en nous servant des images en 3D auxquelles nous avons abouti. Nous évoquerons quelques problèmes liés à la représentation 3D, telle que nous l’avons utilisée. Soulignons tout d’abord qu’il y a un véritable problème philosophique : jusqu’où peut-on ou doit-on aller dans la restitution ? En fait les images que nous avons produites ne sont pas « moins » vraies que ne seraient des plans au sol. D’un côté on pêche peut-être par excès, mais de l’autre certainement par défaut. Nous ouvrons le débat. (R.E) 

 

« De l’archéologie des images aux technologies 3D, cheminement et questionnements »  Jean-François Bernard (Université de Pau/IRAA)

La fabrication des images archéologiques a fait l’objet, pendant cinq siècles, d’une lente élaboration et de la mise au point d’un langage spécifique. Dans ce domaine, les nouvelles technologies bousculent les pratiques, renouvèlent les usages et modifient les codes visuels. Continuité ou rupture ? quel dialogue entretiennent les images d’hier avec celles de demain ? (J.F.B) 

                                                             

Restitution du monument de Néréides, projet ArchXant. Dessin J.-F. Bernard


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.