Séance 3 : « La fabrique des archives archéologiques : Les Instituts d’archéologie classique » Alain Duplouy (Paris 1 /Trajectoires)- Mercredi 25 novembre 17h (sur zoom)

En tant que premier lieu d’enseignement de la discipline, les instituts d’archéologie s’enrichissent dès leur fondation de collections photographiques à but pédagogique. À cet égard, Adolf Michaelis, premier titulaire de la chaire d’archéologie classique en France, était convaincu que la photographie avait « appris à regarder d’une nouvelle façon ». Le fonds de tirages photographiques conservé au musée Michaelis, rattaché à l’institut d’archéologie classique de Strasbourg, en est le plus beau témoignage. De même, l’Institut d’art et d’archéologie de Paris conserve plusieurs milliers de plaques de verres, plusieurs centaines de tirages anciens datant de la fin des années 1890, et plusieurs milliers de diapositives. (A.Y)

Galliergruppe – Groupe des gaulois, (musée des moulages de Strasbourg), entre 1884 et 1897, Musée de l’Institut d’Archéologie classique de Strasbourg, fonds Adolf Michaelis 

Lien vidéo de la séance :

https://pantheonsorbonne.zoom.us/rec/share/V5uAPv20nQdBFApVYll1jFDrnNhm42cr8f9v3CmmDQnQY0v0i9E-prszuFwmpW9C.yeP5yDhQKvTTTT5X  Passcode: yN^rx8#e 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.